3.1 Infection d'animaux adultes - Viral Diarrhoea

Symptômes


Symptômes
Symptômes

 

Severe hemorrhagic syndrome
Severe hemorrhagic syndrome

Severe haemorrhagic syndrome: Infection aiguë grave causée souvent par un virus BVD virulent ncp de génotype 2 qui occasionne des troubles de la coagulation du sang dus à la destruction des plaquettes sanguines (thrombocytes). Les autres symptômes observés sont des saignements oculaires ou musculaires, de la fièvre, des diarrhées sanguinolentes et de l'inappétence.


 

La BVD peut se présenter sous plusieurs formes. Son processus infectieux dépend d'une part de l'état de santé de l'animal touché (immunité, gestation), d'autre part de la souche virale. L'animal développe une infection aiguë s'il n'a encore jamais été en contact avec le virus BVD. La maladie évolue de façon bénigne ou grave suivant la pathogénicité de la souche virale.

 

  • Evolution asymptomatique. Les formes asymptomatiques et bénignes représentent de loin, avec 70 à 90% des cas, les évolutions les plus fréquentes, elles sont rarement décelées par les détenteurs d'animaux.

  • L'évolution classique de la Viral Diarrhoea (la plupart des animaux s'en remettent). La forme aiguë de l'évolution classique provoque des diarrhées (pouvant contenir du sang ou du mucus), un état fébrile, une perte d'appétit, des écoulements nasal et oculaire, ainsi que des érosions dans la bouche, sur le mufle, les muqueuses et dans l'espace interdigité. Il est rare que des animaux malades présentent simultanément tous les symptômes. Le virus peut être mis en évidence dans la plupart des liquides organiques 4 à 10 jours après la date de l'infection (soit env. une semaine). La BVD affaiblit le système immunitaire de l'animal malade, ce qui le rend également beaucoup plus sensible à d'autres maladies.

  • L'évolution extrêmement sévère de la Viral Diarrhoea (issue souvent fatale). Des formes sévères de la maladie provoquant des troubles de la coagulation ont été observées aux Etats-Unis et au Canada. Elles sont souvent associées à un virus BVD appelé génotype II. De tels cas (provoqués cependant par un virus de type I) sont déjà apparus chez nous.

  • Pneumoenteritis complex Le virus BVD/MD semble jouer un rôle important dans la pneumoenteritis complex des veaux (bétail d'engraissement?). Ce syndrome d'un traitement thérapeutique souvent difficile est connu pour être lié à une longue liste de virus, de mycoplasmes et de bactéries ; il n'est d'ailleurs pas rare qu'un animal présente simultanément des infections mettant en jeu plusieurs virus.